Famille
Demande de documentation gratuite et sans engagement
Je souhaite recevoir

Cliquez ici
une documentation
Gratuite et sans engagement

Altaprofits vie

alta-profits

Créé en 1999, Altaprofits fait figure de pionnier dans le domaine de l’assurance vie sur Internet ; en effet, l’enseigne est la première à avoir proposé la souscription de tels produits exclusivement en ligne. Le développement de sa plate-forme s’est axé autour de deux exigences, tout d’abord la fiabilité, et ensuite la sécurité. Dès le début, elle se démarque de ses concurrents par l’automatisation de l’ensemble du processus d’investissement, qui lui a permis de réaliser des gains de productivité conséquents et d’afficher un rapport qualité-prix largement supérieur aux autres offres. L’enseigne continue d’innover et, en 2006, elle est de nouveau la première à proposer gratuitement un service de gestion pilotée. Dans le but de distribuer des produits toujours plus performants, Altaprofits s’est associée aux deux grands groupes d’assurances que sont Generali et ACMN Vie, afin de constituer les deux fonds qu’elle commercialise actuellement.

Le premier contrat d’assurance vie proposé se nomme Altaprofits Vie, il permet aux investisseurs de bénéficier d’un produit dont les frais sont très réduits, puisque seuls des frais de gestion, correspondant à 0,60 % de l’investissement sur le fonds en euros et à 0,84 % de celui sur les fonds en unités de compte, sont perçus ; aucun frais d’entrée, de dossier ou sur les versements n’étant prélevé par l’enseigne. L’ouverture d’un tel placement est toutefois conditionnée par le versement d’un minimum de 1 200 €, ou la mise en place d’un versement programmé d’un montant correspondant à 75 €, par mois, au moins. Une fois ces formalités remplies le souscripteur peut placer son argent dans le fonds en euros Eurossima, géré par l’assureur Generali, présentant un rendement pour 2009 de 4,05 % nets de frais de gestion, et dont le rendement pour 2010 est garanti à 3 %, celui-ci étant porté à 4 % pour tout versement effectué, avant le 15 juin 2010, à condition que le capital placé sur le fonds en euros ne dépasse pas 70 % des fonds investis. Par la suite, l’investisseur peut effectuer des versements complémentaires, ceux-ci devant toutefois respecter un montant minimum de 450 €. Pour permettre à l’investisseur de gérer son épargne sereinement, Altaprofits offre les six premiers arbitrages effectués dans l’année, lui permettant ainsi de répartir son argent entre le fonds en euros et les 305 autres produits en unités de compte mis à sa disposition ; au-delà, ce type de transactions est ensuite facturé 15 € l’unité. Dans le cadre de cette offre, il est aussi possible de confier gratuitement la gestion de son investissement à un organisme de gestion ; il convient, pour cela, que les sommes investies soient supérieures à 5 000 €, l’épargnant pouvant alors confier son placement à la société Lazard Frères Gestion, celle-ci procédant alors elle-même aux arbitrages, selon le niveau de risque choisi parmi les dix proposés. Il est également possible de compléter cette offre par des options, tels qu’une garantie décès ou encore un système d’arbitrage programmé.

La seconde offre, proposée par Altaprofits, en partenariat avec ACMN vie, se nomme AbiVie ; ce placement affiche des tarifs tout aussi avantageux que ceux du précédent, celui-ci étant également exonéré des frais d’ouverture, de dossier et de versements. Sa souscription est, pour sa part, soumise à un versement minimum de 1 000 €, l’épargnant peut ensuite choisir d’investir son capital sur deux fonds en euros différents : le fonds Internet Opportunités, affichant un rendement de 4,60 % nets de frais de gestion pour l’année 2009, et le fonds Sélection Rendement, ayant réalisé une performance de 4,20 % nets de frais de gestion sur la même période, chacun de ces deux supports offrant un rendement minimum garanti de 3,50 % nets de frais de gestion, pour 2010 ; ceux-ci se voyant en plus complétés par la possibilité d’investir sur 261 produits en unités de compte. L’investissement dans l’offre AbiVie donne lieu au versement de frais de gestion, correspondant à 0,60 % des sommes investies, et ce, que celles -ci soient placées sur l’un des deux fonds en euros ou sur un produit en unités de compte. Les arbitrages réalisés, dans le cadre de ce contrat, ne donnent lieu au prélèvement d’aucun frais, marquant ici un avantage indéniable de l’offre AbiVie, par rapport à la concurrence. Il est aussi possible, grâce à cette offre, de confier la gestion de l’investissement à un organisme spécialisé, moyennant le versement de 0,24 %, par an, des sommes ainsi gérées. Cette formule peut également être complétée par une garantie décès optionnelle, ou encore des systèmes de sécurisation des bénéfices et de limitation des pertes.

Avec ces deux offres, Altaprofits entend encore se démarquer de la concurrence, en distribuant des produits proposant des rendements parmi les meilleurs de leur catégorie, à des prix toujours plus attractifs. Ainsi, le pionnier, en matière d’assurance vie en ligne, continue sa politique tarifaire agressive, tout en mettant à la disposition du grand public l’ensemble des outils nécessaires à la gestion d’un tel investissement pour un prix toujours aussi réduit.

Cliquez ici
une documentation
Gratuite et sans engagement

D'autres articles sur l'assurance vie

ASAC-FAPES annonce 3,29% pour son fonds en euros

asacfapes

Le contrat d’Épargne Retraite Multigestion (ERMG) d’ASAC-FAPES a procuré un rendement de 3,29% en 2013.  Une performance durable depuis 8 ans Comme pour l’année 2012, (Lire la suite…)

Les moins values des contrats d’assurance vie remboursées ?

Les contrats d’assurance vie multisupports qui représentent près de 17% des contrats d’assurance vie avec un encours global estimé à 1 200 milliards d’euros pour (Lire la suite…)

Assurance vie : des réformes prévues d’ici 2011

En 2011, avec la réforme de la retraite, l’assurance-vie fera l’objet d’une transformation. Soutenue par les professionnels de l’assurance et le gouvernement, elle bénéficiera d’une (Lire la suite…)

Quel avenir pour l’assurance-vie ?

Après le renoncement de l’État à modifier le régime fiscal de l’assurance-vie se tiendra, le 12 mai 2011, les rencontres parlementaires. Le thème de ces (Lire la suite…)

Fermer