Famille
Demande de documentation gratuite et sans engagement
Je souhaite recevoir

Cliquez ici
une documentation
Gratuite et sans engagement

Bernard Spitz satisfait de la décision du gouvernement de ne pas toucher à la fiscalité de l’assurance vie

Traversant, aujourd’hui, l’une des périodes les plus délicates de son histoire, l’assurance vie reste particulièrement confrontée, dans la période de crise actuelle, à la concurrence d’autres solutions d’épargne, au premier rang desquelles figurent les livrets réglementés, même si Bernard Spitz, Président de la Fédération Française des Sociétés d’Assurances, vient tout juste d’accueillir, avec un grand soulagement, la décision du gouvernement de ne pas toucher à la fiscalité de ce placement.

Tout alourdissement de la fiscalité de l’assurance vie écartée du projet de loi de Finances 2013

Ayant été confirmée par Pierre Moscovici, Ministre de l’Économie et des Finances, la volonté du gouvernement de ne pas toucher à la fiscalité l’assurance vie devrait ainsi être confirmée par le projet de loi de Finances 2013, qui ne comporte aucune disposition en ce sens, ce dernier n’entendant, au maximum, qu’encourager une détention plus durable, afin de favoriser le financement des entreprises sur le long terme, permettant ainsi à Bernard Spitz de se révéler soulagé par une telle décision, celui-ci voyant, dans cette orientation, la volonté d’inscrire le placement favori des Français dans la politique mise en place.

Un avenir encore incertain, avec la taxe sur les réserves de capitalisation

Restant toutefois attentif aux projets présentés par le gouvernement, le président de la FFSA n’a toutefois pas manqué de formuler quelques critiques quant à la possibilité de recourir une nouvelle fois à la taxe sur les réserves de capitalisation, comme ceci avait eu lieu dans le cadre de la loi de Finances 2011, un certain nombre de rumeurs faisant, en effet, état d’un nouveau prélèvement de 7 %, qui viendrait, selon le représentant des assureurs, poser quelques questions quant à la continuité de l’Etat, celui-ci voyant là un réel danger pour le rendement de l’assurance vie, alors que les professionnels du secteur doivent encore préparer l’application des accords de Bâle III.

Cliquez ici
une documentation
Gratuite et sans engagement

D'autres articles sur l'assurance vie

Les mauvais résultats de l’assurance vie en 2011 pèsent sur le bilan des organismes d’assurance

Ayant longtemps constitué, avec le Livret A, le placement favori des épargnants français, l’assurance vie reste aujourd’hui confrontée à l’une des périodes les plus difficiles (Lire la suite…)

LinXea Profiler, la nouvelle solution mise en place suite à la fin du partenariat avec la FRN

 Ayant décidé, à partir du 31 décembre 2012, de mettre un terme à la collaboration avec Financière Roche Noire, établie pourtant depuis six années, LinXea (Lire la suite…)

BNP Paribas met à l’honneur son assurance vie Multiplacements 2 jusqu’au 22 avril

Retrouvant peu à peu la confiance des épargnants français, l’assurance vie semble, aujourd’hui, constituer une priorité pour le groupe BNP Paribas, qui vient, en effet, (Lire la suite…)

En matière de retraite, les Français se montrent prudents

Depuis la crise, les Français privilégient une épargne de précaution L’épargne de précaution a pris une nouvelle ampleur dans le contexte de crise économique persistant (Lire la suite…)

Fermer