Famille
Demande de documentation gratuite et sans engagement
Je souhaite recevoir

Cliquez ici
une documentation
Gratuite et sans engagement

Un contrat d’assurance vie répondant aux préceptes de l’Islam enfin disponible en France

Après le lancement, l’année dernière, d’une offre de compte courant, la finance islamique semble trouver sa place en France, la sortie d’un contrat d’assurance vie, respectant les préceptes de cette religion, étant prévu prochainement.
C’est ainsi qu’un nouveau pas va bientôt être fait, pour proposer, à cette population, un nouveau produit financier, que ses représentants pourront souscrire, tout en continuant de respecter les règles que leur impose, en la matière, l’Islam.

Devant répondre à des exigences précises de « finance vertueuse », consistant dans l’interdiction de l’intérêt et dans l’enjeu social de l’investissement, ces solutions sont très présentes en Asie, tout particulièrement en Malaisie, mais restent cependant, en règle générale, très largement minoritaires à travers le monde, et ce, même dans les pays islamiques, même si, de l’avis des spécialistes, son encours devrait se trouver multiplié par deux, dans les années à venir, pour atteindre 1 800 milliards de dollars.

Ne se composant que de fonds en unités de compte, dans la mesure où aucune obligation islamique n’est émise en euros, ce contrat d’assurance vie apparaît donc comme un fonds de fonds conformes aux principes de la finance islamique, l’argent récolté alors étant ensuite investi dans des instruments correspondant à ces mêmes règles, basées sur la Charia, interdisant l’usure.

Ne devant être lancé qu’à la fin du mois d’avril, en attendant, la vérification du respect des préceptes de l’Islam doit être faite par Sharia Board, c’est-à-dire un comité indépendant, le concept de l’assurance vie en lui-même n’étant, en aucun cas, remis en cause par cette religion, contrairement, en revanche, aux différents instruments qui peuvent composer le contrat, le recours à des actions de sociétés peu endettées restant ainsi privilégié dans le cadre des formules mises à disposition des musulmans notamment, même si ces solutions restent, bien entendu, ouvertes à tous.

Prévoyant de réunir 50 millions d’euros, d’ici à la fin de l’année 2013, les initiateurs de cette nouvelle offre s’emploient, à l’heure actuelle, à promouvoir le caractère éthique de cette solution, argument de plus en plus pertinent dans un contexte délicat sur fond de crise économique.

Après avoir annoncé, voilà quelques années déjà, sa volonté d’inciter à la mise en place de produits financiers pouvant satisfaire les préceptes de la religion musulmane, le gouvernement français s’est montré tout à fait satisfait de la sortie de ce nouveau contrat d’assurance vie, ce lancement allant parfaitement dans le sens des instructions fiscales publiées dans le but d’aider au développement de tels produits d’investissement.

Malgré l’évolution actuelle, il semble que des intérêts financiers bloquent la mise en place de ces formules répondant aux règles de l’Islam, ceci devenant encore plus visible lorsque l’on étudie ces mêmes chiffres au Royaume-Uni, où les actifs respectant ces principes s’élèvent à 19 milliards de dollars, d’après une étude menée au mois de mars par le cabinet TheCityUK, qui s’attache par ailleurs à faire connaître la finance britannique, au-delà des frontières du pays.

Cliquez ici
une documentation
Gratuite et sans engagement

D'autres articles sur l'assurance vie

Epargnissimo offre à ses clients 50 €

Pour toute souscription au contrat d’assurance-vie « Croissance Vie » d’un montant initial supérieur à 5 000 €, Epargnissimo offre à ses clients 50 €. (Lire la suite…)

Les Français envisageraient de renoncer à l’assurance vie si sa fiscalité venait à s’alourdir

Ne cessant de connaître des rebondissements et de susciter des craintes de part et d’autre, auprès des principaux acteurs de ce secteur mais aussi des (Lire la suite…)

15 jours de fête pour les contrats Suravenir chez Assurancevie.com

Le courtier Assurancevie.com offre une prime de bienvenue de 200 € pour toute première adhésion de 10 000 € à un contrat d’assurance-vie ou de capitalisation (Lire la suite…)

Menaces sur les fonds en euros

… et les Anglais n’y sont pour rien. Le principe des fonds en euros L’argument de vente des supports dits en « euros » est la sécurité (Lire la suite…)

Fermer